Mario D'Eercommuniquez avec moi

Enseignant, auteur, biérologue

Rafting d'été


J'écoutais Charlebois décliner sur l'air connu une série de noms de compagnies aériennes qui ne volent plus depuis belle lurette; Astro Jet, Clipper Jet, Trans Word, North East, Québecair... lorsque j'aperçu soudain la célèbre tête frisée entourée de journalistes qui buvaient ses paroles à une table voisine. Sur la scène, Martin Labrosse donnait l'impression que notre célèbre Garou offrait un tour de chant. Pendant ce temps, Robert Charlebois faisait son draveur avec les questions des journalistes. Il sautait d'une question à l'autre avec une grande dextérité. Le torrent des questions lui offrait autant de billots sur lesquels ses réponses bondissaient. Fier comme un Jo Montferand, il expliqua, justifia, raconta l'histoire de l'homme devenu brasseur de micro, puis de l'homme devenu microbrasseur.

Il n'allait pas chanter ses succès mais c'est avec succès qu'il nous chanta la pomme.

Il déclara aux nombreux admirateurs présents, à nous tous quoi, qu'il venait partager une pinte de bonne bière en notre compagnie. Il avait choisi la brasserie les Rafstmen pour lancer dans l'Outaouais la dernière-née de sa brasserie; la Raftman. Il n'allait pas chanter ses succès mais c'est avec succès qu'il nous chanta la pomme. La séduction était facilitée par la pluie de Raftman qui arrosait nos tables.


Il s'agit d'une bière ambrée qui offre au nez des arômes champêtres de levures et de malt. Sa grande douceur enveloppe notre bouche dès la première gorgée puis dès que le liquide a franchi la porte de notre intimité, la délicate amertume du malt fumé vient nous rappeler qu'il est déjà temps de prendre une deuxième lampée. Très désaltérante, elle offre à nos papilles des saveurs tout à fait originales qui questionnent les traditions. Cette bière renferme en effet une petite quantité de malt fumé à la tourbe provenant d'Écosse. Ce malt est normalement destiné aux distilleries qui fabriquent du whisky ou du scotch. Depuis quelques années, certaines brasseries ajoutent cette matière première à leurs décoctions. En d'autres mots, nous sommes en train d'assister à la naissance d'un nouveau style de bière tout à fait inédit. À en juger par la saveur exquise du produit, nul doute qu'elle est promise à un bel avenir.


Le Vieux Copenhägen à Saint-Sauveurs


Saint-Sauveur-des-Monts croise la route des vacances de plusieurs troubadours en plus d'être une destination pour plusieurs. Le Vieux Copenhägen offre aux amateurs de bière une importante raison pour en faire un lieu de pèlerinage: la plus importante microbrasserie du Canada! Sa capacité de production de 4 000 hectolitres livre aux gosiers assoiffés six bières racées: un scotch ale (Aberdeen), une blonde, une Hefe Weizen, une India pale ale, une rousse (Jack Rabbit) et une stout aux flocons d'avoine. L'endroit est imposant. Il propose une ambiance très accueillante, par la magnificiance de ses propriétaires mais aussi surtout par l'accueil incroyable des serveuses qui nous reçoivent. Facile à trouver, il est situé tout près de la sortie de l'autoroute en direction du village. Nous en reparlerons bientôt.


Le Bilboquet à St-Hyacinthe


Presqu'à mi-chemin entre Hull et Québec, St-Hyacinthe représente souvent une halte santé pour plusieurs voyageurs. Le McDonald situé tout près de l'autoroute offre un havre rassurant et efficace. Je vous invite à pousser votre arrêt un peu plus loin. Le centre-ville de St-Hyacinthe offre non seulement tout le charme de son marché mais aussi toutes les saveurs du Bilboquet, situé à exactement 78 pas du Marché (57 si vous mesurez plus de six pieds, ou 94 si vous faites cinq pieds huit pouces...), sur la rue des Cascades. Ici, nous parlons du plus petit bistrobrasserie du Québec. Son ambiance chaleureuse offre aux voyageurs une halte réconfortante.


Le Festibière de Chambly


Réservez les 8, 9 et 10 septembre prochain dans votre agenda. Prévoyez visiter le Festival international de la microbrasserie, de la gastronomie et du patrimoine à Chambly. Au menu; bière de l'équinoxe, spécialement décoctée par les microbrasseries, un concours gastronomique à la bière, le pub des bières de dégustation de la SAQ, plusieurs bières rares et exclusives, programme de conférences, etc. Nous en reparlerons dans la prochaine chronique.


***
Rédigé en 1996