Mario D'Eercommuniquez avec moi

Enseignant, auteur, biérologue

Bière et santé


Depuis qu’elle existe, la bière a toujours été associée à la santé, entre autres, parce qu’elle fut d’abord un aliment. Fabriquée à partir d’eau et de grains, elle constitue effectivement une bonne source de vitamines et de matières nutritives. Puisqu’il s’agissait avant tout d’un aliment, on y ajoutait une grande quantité d’ingrédients, y compris des plantes, dans le but de soulager certaines maladies et même d’adoucir, sinon de prévenir, la mort. Elle a donc servi à élaborer des décoctions plus ou moins saugrenues et plus ou moins curatives.

La suppression des inhibitions qui résulte habituellement de l’ivresse peut laisser entendre que l’alcool aiguise l’appétit sexuel.

Même si plusieurs des vertus conférées à la bière n’ont pas rempli leurs promesses, elle demeure une boisson excellente pour la santé à la condition de ne pas en abuser. Rappelons qu’elle a été élaborée à partir d’ingrédients naturels : eau, céréale, houblon et levures. La bière nourrit. Elle renferme des sels minéraux et des vitamines. Elle est aussi énergétique. Voyons en quoi elle peut vous être utile.Les sels et les minéraux jouent un rôle important dans l’équilibre sanguin, endocrinien et dans l’entretien des cellules nerveuses. Or, on trouve dans la bière du calcium, du fer, du magnésium, du phosphore, du potassium et du sodium.


La levure qu’elle contient généralement est très riche en vitamines du complexe B : B1 (thiamine), B2 (riboflavine), B6 (pyroxène) et PP (acide nicotinique).La bière renferme aussi des principes énergétiques : acides aminés, alcool, dextrines, glucides et maltose; des calories si vous préférez. Fait-elle grossir? Oui, dans certains cas, mais en règle générale, non! Une bière normale contient de 145 à 150 calories par bouteille de 341 ml. La même quantité de lait renferme 130 calories en plus des matières grasses et du cholestérol. Préférez-vous le jus de pommes qui ne contient aucune matière grasse? La même quantité vous en donne vraiment pour votre argent : 170 calories! Le danger, ce sont les petits à côté : croustilles, frites, etc. Les trois inoffensives tranches de saucisson que l’on grignote, mine de rien, en buvant une bonne bière comptent à elles seules 184 calories. Par suite de sa faible teneur en calories et l’eau qu’elle contient en abondance, la bière fait même partie de plusieurs régimes amaigrissants. Vous connaissez sans doute le fameux régime amaigrissant dans lequel un repas par une tablette de chocolat. Ce type de régime se fonde sur la permutation d’aliments à haute teneur en calories avec d’autres qui en contiennent moins. En vertu de ce principe, si vous remplacez un verre de lait par un verre de bière, vous pourriez considérer que cet effort fait partie d’un régime amaigrissant, si vous me comprenez…

Le houblon contribue pour beaucoup aux propriétés médicinales de la bière, particulièrement au chapitre de ses qualités calmantes. Certes, nous avons souvent l’impression que l’alcool nous aide à relaxer, mais en réalité il nous engourdit, même si cela apparait comme une forme de relaxation à d’aucuns. C’est surtout le houblon, spécifiquement la lupuline, qui agit comme lénifiant. Vérifiez ce principe en tentant l’expérience suivante : comparez l’effet calmant d’une bière désinvolte plus forte en alcool de style Brador ou O’Keefe «Old Stock» avec celui d’une Double Diamond anglaise qui contient pourtant moitié moins d’alcool. Je vous garantis que l’effet sédatif de la deuxième est beaucoup plus marqué que celui des deux premières. Le houblon séché fut d’ailleurs jadis utilisé comme somnifère dans des oreillers.Enfin, le houblon, fortement diurétique, stimule le fonctionnement rénal. Son association avec l’eau est bénéfique, car elle nous permet de faire beaucoup d’exercice : la marche, c’est bon pour la santé! On en boit une, on en pisse deux. Cela, vous le saviez déjà!


En raison de son processus de fabrication, au cours duquel il faut faire bouillir l’eau, ainsi que de sa teneur en alcool, la bière est exempte de bactéries. Cela peut sembler une évidence, sans plus, mais lors de voyages en pays exotiques où la turista vous guette, la bière sera beaucoup plus bénéfique que l’eau du robinet ou celle qui sert à préparer des cocktails ou des jus de fruits souvent à base de concentrés. En voyage, elle constitue une boisson préventive fort bienvenue.


Chez la nouvelle maman, rien ne vaut une bière pour favoriser la montée de lait. Les shampoings à la bière ne sont nullement des attrape-nigauds. Ils contribuent véritablement à fortifier le corps du cheveu.Malgré la dilution dont les bières commerciales sont l’objet depuis le début du siècle, elles demeurent, comme toutes les autres, bonnes pour la santé. Des recherches médicales ont en effet démontré que la personne qui buvait en moyenne deux bières par jour risquait moins de contracter une maladie que celle qui n’en buvait pas du tout. Toutefois, on ne peut pas thésauriser : il faut réellement boire deux bières par jour et quatorze le samedi, ce qui donnerait la même moyenne quotidienne…


Bière et sexualité


La suppression des inhibitions qui résulte habituellement de l’ivresse peut laisser entendre que l’alcool aiguise l’appétit sexuel. Il ne s’agit que d’un phénomène psychologique, bien entendu. Son effet est toutefois littéralement décuplé par le houblon qui est, lui, un véritable aphrodisiaque! En d’autres mots, l’alcool libère la libido, mais le houblon l’enflamme! Cependant cette association avec l’alcool peut se révéler fatale pour un homme! Si le houblon accroit la performance sexuelle, trop d’alcool la rend impraticable. Nous sommes en présence ici de l’influence opposée de trois facteurs indépendants sur le comportement humain. Comme dans toute chose, c’est l’abus qui menace l’utilisation efficace de cette propriété. Rappelez-vous seulement, chers frères, lorsque vous consommez, que la courbe statistique de la relation entre ces phénomènes et votre performance est analogue à une biroute inversée.

***
Chronique rédigée en 1995